L'histoire du canola

Le canola a été développé dans les années ’70 à l’aide de techniques traditionnelles de culture sélective des plantes.

Les phytogénéticiens du Canada avaient recherché pendant des dizaines d’années un oléagineux comestible de haute qualité qui pourrait prospérer sur les Prairies canadiennes. Ils ont réussi en éliminant les composants antinutritionnels du colza.

Il en résulte une huile saine, contenant très peu de graisses saturées : seulement 7 %, le niveau le plus bas de toute huile végétale.

La plante fut nommée « canola », une contraction de Canada et de ola, qui signifie huile.

Depuis plus de quarante ans, les phytogénéticiens continuent d’améliorer le rendement, la résistance de la plante aux maladies et la qualité du canola. Aujourd’hui, le canola est la culture la plus rentable au pays et le Canada demeure le centre mondial de recherche sur le canola de printemps.

Le canola et le colza sont des cultures différentes. Bien que les origines du canola soient dans le colza, les deux plantes ne sont pas identiques. Leurs profils nutritionnels sont très différents.

Le canola doit se conformer à une stricte définition faisant l’objet d’une réglementation internationale, ce qui le différencie du colza. Il doit contenir moins de 2 % d’acide érucique et moins de 30 micromoles de glucosinolates. Les produits oléagineux ne peuvent utiliser le terme de commerce « canola » que s’ils sont conformes à cette norme.

Événements marquants de l’histoire du canola

1974 - Tower, la première variété de canola, apparaît. Tower est une variété Brassica napus.

1975 - La première usine de trituration de canola est établie au Canada.

1977 - Candle, la première variété de canola Brassica rapa, apparaît.

1978 - Le terme « canola » est déposé comme marque de commerce en 1978 par la Western Canadian Oilseed Crushers Association (désormais la Canadian Oilseed Processors Association – COPA) afin de faire la distinction entre les anciennes variétés de colza et les nouvelles variétés améliorées à faible teneur en acide érucique et en glucosinolates ainsi que leurs produits dérivés.

1979 - Plus de 3,4 millions d’hectares (8,4 millions d’acres) sont ensemencés de canola. Durant la campagne annuelle agricole de 1978 – 1979, les importations japonaises de semence de canola dépassent pour la première fois un million de tonnes.

1985 - Le canola est « généralement reconnu inoffensif (GRAS) » pour des applications alimentaires aux États-Unis, ce qui permet d’ouvrir les portes du marché américain.

1988 à 1989 - L’huile de canola Puritan remporte le prix du meilleur produit sain de l’année de l’American Health Foundation et la toute première récompense d’acceptation de produit de l’American College of Nutrition.

1995 - La première variété de canola qui tolère les herbicides apparaît.

2002 - L’industrie établit un nouvel objectif de production annuelle : 7 millions de tonnes de graines avant 2007.

2007 - L’industrie établit un nouvel objectif de production annuelle : 15 millions de tonnes de graines avant 2015.

2004 - La première huile de canola à haute stabilité est introduite.

2006 - L’United States Food and Drug Administration (FDA) autorise l’huile de canola à prétendre à une allégation santé restreinte (ASR) relative aux effets sur la santé en raison de son pourcentage élevé en graisses insaturées.

2011 - La production canadienne de canola atteint un nouveau record (14 millions de tonnes).

2014 - L’industrie établit un nouvel objectif de production annuelle : 52 boisseaux par acre avant 2025.